English (UK)

Sécurité routière en Afrique de l’Ouest

 Des acteurs évaluent les actions sécuritaires dans l’espace CEDEAO

 

L’Organisation pour la sécurité routière en Afrique de l’Ouest (OSRAO) tient sa 5ème Assemblée générale (AG) du 14 au 18 octobre 2013 à Ouagadougou. Les travaux ont été ouverts par le Directeur général (DG) de l’Office national de la sécurité routière (ONASER), Ahoué Koudougou.

 

La problématique de la sécurité routière dans les villes et campagnes de la Communauté économique des Etats de l’Afrique de l’Ouest (CEDEAO) est une préoccupation majeure de l’Organisation pour la sécurité routière en Afrique de l’Ouest (OSRAO). A cet effet, elle a élaboré un plan d’action de sécurité routière 2011-2020. Pour assurer le suivi du plan, à travers l’évaluation des programmes d’activités des différents Etats membres, l’OSRAO a initié des sessions.

 

 

Les concertations de l’année 2013 se tiennent du 14 au 18 octobre 2013 à Ouagadougou, sur le thème : « Tous mobilisés pour la sécurité des piétons ». L’ouverture des travaux du comité technique de l’OSRAO a été présidée par le Directeur général (DG) de l’Office national de la sécurité routière (ONASER), Ahoué Koudougou. Des acteurs de l’organisation, issus des différents pays membres de la CEDEAO, se pencheront, durant cinq (5) jours, sur les questions sécuritaires dans l’espace communautaire.

 

Faire de la sécurité
routière, une priorité

Il s’agit de la mise en place des dispositifs de sécurité et du guide du conducteur de la sous-région, du renforcement de la coopération régionale et des mécanismes appropriés de l’introduction de l’éducation à la sécurité routière dans le programme d’enseignement. La conception d’une grille d’évaluation du plan d’action de la décennie pour la sécurité routière 2011-2020 et l’évaluation de l’état de la mise en œuvre de la déclaration des ministres adoptée lors de la conférence africaine sur la sécurité routière, tenue du 5 au 8 avril 2007 à Accra, dite déclaration d’Accra sont également au menu des échanges.
Le DG de l’ONASER, Ahoué Koudougou, a signifié que cette réunion statutaire permet de faire le point des activités et d’envisager les mesures qu’il faut prendre pour la mise en œuvre effective du plan d’action. Pour lui, c’est une rencontre d’échange permettant de tirer profit des expériences des autres pays, en vue d’améliorer le dispositif de sécurité routière de chaque Etat membre de l’OSRAO. « La situation de la sécurité routière est une préoccupation des pouvoirs publics. Il faut travailler à éviter que ce soit une catastrophe. Il s’agit donc pour nous, d’inculquer la notion de sécurité routière à tous les usagers de la route », a mentionné M. Koudougou. Il a par ailleurs, salué la mobilisation des participants qui est la preuve palpable, de son avis, de leur engagement dans le combat commun contre l’insécurité routière et pour un changement de comportement routier. « Au regard de la pertinence des thématiques à développer, nous avons grand espoir que ces rencontres aboutiront à des conclusions et résolutions fortes dont la mise en œuvre contribuera à l’amélioration de la sécurité routière dans l’espace CEDEAO », a-t-il espéré. Le chargé d’affaires au secrétariat de l’OSRAO à Abuja au Nigéria, Lateef Ramoni, a aussi souhaité que ces sessions 2013 soient fructueuses. Pour lui, les spécialistes devraient trouver, à travers la rencontre, des solutions aux problèmes liés à la sécurité routière. M. Ramoni a également fondé l’espoir que ces échanges d’expériences permettront de minimiser l’insécurité routière dans la région ouest-africaine.

 


Kowoma Marc DOH This email address is being protected from spambots. You need JavaScript enabled to view it.

 

Adissa SAWADOGO
(stagiaire)

Source: www.sidwaya.bf